Dans tous les casinos, que ce soit terrestre ou virtuel, la roulette est l’un des jeux le plus joué. Il a été inventé vers XVIIe siècle par Blaise Pascal, un mathématicien français. Il s’agit d’un jeu purement au hasard. Car il s’avère difficile de gagner le gros lot, sauf de lui voler de l’argent, disait Albert Einstein. Mais vu le temps passé, des experts partagent quelques expériences afin de faciliter le gain à la roulette. Alors, lisez jusqu’au bout de cet article, nous allons vous exposer les meilleures techniques pour gagner à la roulette.

Quels sont les différents types de roulettes ?

Avant de jouer à ce jeu, il est nécessaire d’avoir un peu de connaissance à la roulette, n’est-ce pas une bonne idée ? Il existe deux types de roulette : le premier, c’est la roulette américaine et le second la roulette anglaise qui est inventée en France. Elles sont les mêmes règles, mais ce qui les différencie, c’est que la roulette américaine est équipée d’une case de plus que l’autre. De ce fait, vous pouvez avoir plus de chance de gagner qu’avec la roulette anglaise.

Si vous êtes un débutant à la roulette, le jeu est simple. Il suffit juste de miser des jetons sur une des cases du tapis qui sont colorés en noir et rouge. De plus, il existe deux types de paris, et si c’est la première fois que vous y jouez, nous vous conseillons de choisir les paris simples au lieu des paris spécifiques.

Les paris simples vous donnent une probabilité de 50 % de chance de remporter la mise. De ce fait, miser quelques jetons sur chaque couleur, noir ou rouge, sur des chiffres pairs ou impairs… Par contre, pour les paris spécifiques, c’est en quelque sorte une mise très risquée. Car vous devez rassembler beaucoup de chance pour jouer sur un chiffre unique. C’est rentable, mais risqué ! Vous pouvez aussi miser sur une suite de chiffres, par exemple, 3, 4 ou 6 chiffres successifs.

Essayez de parier sur plusieurs cases

Ne vous contentez pas de miser sur une seule couleur ! Dispersez vos jetons dans des cases rouges et noirs ainsi que des chiffres impairs et pairs. De ce fait, vous augmenterez votre chance de gagner la mise. Par exemple, avec des jetons sur une case rouge de chiffre impair, vous augmenterez votre chance de 25 % et de 50 % si vous misez à la fois sur les deux. De ce fait, vous perdrez l’une des cases tout en gagnant l’autre.

>> A lire également : Comment gagner au casino en ligne ? <<

Choisir la 1re et 3e colonne pour miser

C’est la stratégie de la première et troisième colonne. Il consiste à miser 2 jetons sur la première colonne et 2 autres sur la troisième colonne. Ces deux parties couvrent la majorité des cases de couleurs rouges et noires. De plus, elles couvrent tous les numéros à part le 4 et 0. Si la bille se trouve dans une case rouge dans l’une d’elles, le joueur breaks évent ou “est quitte”. Si elle atterrit dans une autre case rouge du milieu, le joueur perd 6 jetons et si c’est dans une case noire, il perd 2 jetons. Par contre, dans le cas où la bille s’arrête dans une case noire dans l’une des deux colonnes, il ne gagne que 4 jetons.

Les stratégies mécaniques

Ces stratégies sont dédiées pour joueurs de haut niveau. Elles consistent à bien observer la rotation de la roulette est de chronométrer la roue pour connaître les diverses déviations possibles et connaître certains défauts de la roue. D’ailleurs, il est impossible qu’elle soit si parfaite, car elle est fabriquée par un être humain.

Cette stratégie est aussi appelée « l’attaque de la roue biaisée ». C’est une stratégie qui permet d’identifier toutes les failles de la roue afin de les transformer en une opportunité de gagner la mise. Il suffit de suivre les étapes au-dessus pour y parvenir !

Pari de douzaine

Avec ce type de paris, il se divise en deux systèmes différents, le pari par douzaine simple. Il consiste à utiliser une liste pour miser de façon croissante. C’est-à-dire, commencez dans la partie le plus petit chiffre vers le plus grand du tableau. Il s’agit de miser sur une même douzaine après qu’il est apparu deux fois successivement. De ce fait, il faut bien savoir compter la sortie du chiffre, surtout au cours des 5, 9 ou 15 fois de son apparition. D’un autre côté, le pari douzaine double ne consiste pas à doubler la mise ou de genre. Il s’agit de parier deux paris de douzaine en utilisant la moitié de la liste du pari par douzaine simple. Par contre, les règles restent les mêmes.

Les méthodes pour jouer à la roulette

Certes, la roulette est un jeu de pur hasard, néanmoins, il existe différentes méthodes pour bien y jouer et pour maximiser les chances de gagner. Parmi les plus connues et les plus utilisées, on peut citer la méthode montante d’Alembert, la montante Hollandaise, la méthode Zographos, la méthode Fibonacci, la Martingale ou encore la méthode Labouchère.

La montante d’Alembert

La montante d’Alembert est la méthode la plus simple et la plus sécurisée dans les jeux de la roulette. Elle consiste principalement à équilibrer les pertes et les gains en jouant sur le long terme. L’objectif est de sécuriser les gains et de récupérer les pertes. Pour faire simple, vous effectuez une mise de départ et si vous gagnez, vous allez réduire progressivement par la suite. En revanche, si vous perdez, vous allez augmenter la mise initiale avec une unité supplémentaire.

La montante d’Alembert

Ainsi de suite, à chaque fois que vous gagnerez, vous descendrez votre mise d’une unité, et inversement, à chaque fois que vous perdez, vous augmenterez la mise d’une unité. Basée sur une bonne gestion, cette méthode est relativement sûre pour minimiser les éventuelles pertes dans les jeux de roulette. Elle est, de ce fait, la mieux adaptée pour les joueurs débutants ou ceux qui jouent avec un budget restreint.

La montante Hollandaise

Contrairement à la méthode précédente, celle-ci est un peu plus risquée. Également appelée le système de montante inversée, le principe de la montante Hollandaise se repose sur la parité entre les chances de victoires et de défaites. Dans ce cas, le joueur devra augmenter ou diminuer les mises suivant une stratégie de gestion spécifique.

La montante Hollandaise

Lors d’un premier coup perdant, on doit augmenter la mise d’une unité. Sur le deuxième coup perdant, on garde le même montant de la mise, et sur un nouveau tour, on augmente suivant la séquence de progression du système hollandais. De la même manière, lors d’un pari gagnant, le montant de la mise sera revu à la baisse ou à la hausse, en fonction des résultats précédents, jusqu’à l’obtention de la parité recherchée.

La méthode Zographos

Développée par Nicolas Zographos, cette méthode est basée sur des manches de 24 coups, répartis sur un cas de huit figures avec des séquences de trois unités. Le principe de cette méthode est avant tout l’étape de l’observation, suivie d’une mise progressive. Durant les trois premières parties, le joueur veille minutieusement sur le déroulement du jeu, ainsi que sur les résultats des numéros ou des sections de la table.

Dans les manches suivantes, il faut effectuer la mise en suivant la même séquence que précédemment. L’idée est de reproduire les mêmes résultats des trois premières parties. Au fur et à mesure, le joueur continue d’observer les couleurs dominantes pour miser lors de la quatrième séquence.

La méthode Fibonacci

Pour jouer efficacement aux jeux de la roulette, certains joueurs optent pour cette méthode qui est aussi basée sur une logique mathématique. D’ailleurs, elle tient son nom de la suite de Finobacci, résultant d’une séquence de chiffres précise pour les mises. Concrètement, vous allez réaliser des mises progressives suivant les logiques de cette suite mathématique.

La méthode Fibonacci

De ce fait, elles devront se présenter comme suit :1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, etc. Si vous perdez, il faut additionner les deux mises précédentes et à l’inverse, si vous gagnez, vous devez rétrograder pour revenir deux pas en avant. En outre, la méthode Fibonacci vise à récupérer les pertes précédentes en réalisant un gain équivalent à la somme perdue.

La Martingale

La Martingale est une méthode déjà très connue et couramment utilisée dans les jeux de roulette de casino. De plus, elle est relativement simple et ne nécessite pas de compétence spécifique pour la mettre en œuvre. En effet, elle est uniquement basée sur les paris à chances égales.

La Martingale

Le principe est de choisir une mise de départ, que vous allez doubler en cas d’échec. Mais si vous gagnez, dans ce cas, vous continuerez au même rythme. L’objectif est ainsi de répéter le processus jusqu’à ce que vous gagniez et récupériez vos pertes. Par la même occasion, l’idée est aussi de réaliser un petit profit par rapport à la mise de départ initiale.

La méthode Labouchère

La méthode Labouchère ou la méthode d’annulation est aussi une stratégie de jeu populaire dans la roulette de casino. Elle est basée sur une suite de chiffres croissants que le joueur aura établi de lui-même. Cette suite de nombre peut être séquentielle ou arbitraire.

La méthode Labouchère

Pour miser, le joueur choisi les deux chiffres à l’extrémité de la suite et les additionne. S’il remporte cette partie, alors, il va rayer ces deux nombres et reprendre les deux extrémités suivantes pour la prochaine mise. En revanche, s’il perd le coup, dans ce cas, il faudrait rajouter le total misé à la fin de la séquence et rallonger ainsi la suite de chiffres. Quoi qu’il en soit, cette méthode est considérée comme étant un peu plus complexe et risquée.